L'Oracle prend ses quartiers !
Et vous ouvre les portes de sa boutique. Si vous voulez un peu de piquant, c'est par
Wild Land
Le remède est enfin créer, les Changelings sont hors de danger ! Les infos ici
Info presse
Le cluedo de pâques est là ! c'est ici
Le Deal du moment :
Réduction sur la console Nintendo Switch Lite
Voir le deal
196.29 €

2. Wild Land
 :: Les fondements :: Le monde et ses mystères :: Les intrigues

L'Okane

Mes messages s'élèvent à : 248 
L'Okane
PNJ
Dim 1 Mar - 10:32
Wild land
« Rendez-le moi ! » Le mur tremble alors qu'un énorme coup de poing et un rugissement s'échappe de la cellule... « Je ne peux pas vivre sans ! Rendez-le moi tout de suite !! » Les coups se rapprochent, violents, puissants. On y sent la rage d'une perte, le besoin de la retrouver. On ressent aussi le désespoir de l'homme. Qu'a-t-il perdu ? Seules les deux silhouettes derrière leur vitre sans tain le savent, mais ils ne vont clairement rien dire au vu du sourire sadique qui orne leurs lèvres. Leurs regards se posent sur l'homme dans la pièce, des griffes aux bout des doigts, des yeux de chats, des crocs, une fureur dans le regard qui ferait exploser tous les compteurs de son espèce et qui ne peut signifier qu'une seule chose : renégat … Pourtant, il ne semble pas avoir perdu la tête, il semble même très lucide alors quoi ? « Il est prêt, n'est-ce pas ? » L'autre homme sourit, on voit dans son regard la haine qu'il possède pour cette espèce et tel un besoin de vengeance qu'il en est effrayant. « Laisse-le mariner encore, je suis certains qu'il peut mieux faire. » Cela l'amuse, il en joue, il veut voir le désespoir dans son regard et s'en délecter, oh que oui, il leur prendra tout ! Il laisse les heures passer et son sourire ne cesse de s'agrandir alors qu'il entend l'homme devenir petit à petit animal et perdre le contrôle. Pourtant, il ne semble pas pleinement satisfait et alors qu'une porte s'ouvre et que des cris percutent les murs, son regard se fait plus intense, plus déterminé. Il attend la suite avec impatience et lorsque la porte s'ouvre et que trois silhouettes sont jetées en pâture à la bête, ses pupilles se dilatent d'excitation.

Il se sent bien, il se sent exalté, il sait ce qu'il va se passer. La bête, quant à elle, souffre. C'est le corps d'un homme, mais l'âme d'un animal. Sa peau est à vif, il a envie de la déchirer avec ses griffes. Son esprit s'échauffe, il ne comprend pas, pourquoi il est bloqué, pourquoi elle n'est pas là, son autre moitié. Il se sent seul et en même temps, il sait qu'elle est là. Il a d'abord cédé à l'angoisse, ensuite à la peur et alors que la désespoir faisait son entrée, c'est la fureur qui a commencé à balayer le reste. La haine d'avoir perdu sa moitié a pris de l'ampleur et a consumé son esprit, détruisant l'humanité qui le caractérisait. Alors quand les trois silhouettes sont entrées dans sa cellule, il lui fallait un exutoire. S'il avait eu toute sa tête, il aurait compris qu'elles n'y étaient pour rien, qu'il s'agissait d'innocents. Malheureusement, il n'y a plus rien et alors que la peur arrive au nez de l'homme-bête, il se lâche et démembre les silhouettes l'une après l'autre. « Il est prêt. » Le sourire profondément sadique du professeur rejoint celui de son adjoint. « Il est carrément à point. Dis-lui de changer la formule. Tout est en place. » Il se frotte les mains. « On va bien s'amuser. » Et alors que l'odeur du sang imprègne petit à petit les murs, le rire des deux scientifiques résonne au diapason des grognements de l'homme-bête, créant ainsi une mélodie au goût amer, dont la partition est rouge du sang des victimes passées et à venir.

Loin du nouveau laboratoire souterrain, une sonnerie retentit, attirant l'attention du scientifique en charge. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors que récupérant la Charte de la décoction qui sera transformée en parfum phare destiné aux Changelings, il y appose ses propres modifications, altérant invariablement la véritable formule. Quelques jours plus tard, alors que le parfum est produit en masse et sous emballage, le propriétaire de Lilca, Rhydian Riks, coupe le ruban qui permet enfin aux Changelings de pouvoir se parfumer comme n'importe quelles autres personnes. Des jours plus tard cependant, les choses dégénèrent. Tous ceux ayant utilisé le parfum ne peuvent visiblement plus accéder à leur forme animale. Sur le qui-vive, le PDG de Lilca réunit toute son équipe de parfumeurs et étudie la charte, trouvant alors l'origine du problème. Il ne s'agit pas de son parfum... Il s'agit de bien pire. Pourtant, c'est sur lui que le peuple gronde, et s'il n'agit pas rapidement, ce sont des milliers de Changelings qui seront condamnés et la population de San Francisco qui sera en danger. Prenant rapidement les choses en mains, il demande à quelqu'un de confiance de s'occuper des vidéos surveillances de son entreprise. Il fait arrêter la production du parfum et fait revenir tous ceux déjà en vente et vendus. Et alors que quelques jours après les pièces du puzzle se mettent en place, il s'avance devant la foule. Ce n'est que le début, mais déjà, bon nombre de personnes coincées dans leur état d'homme bête se déchaînent. La ville est sous tension et elle ne fait qu'augmenter alors qu'il ne semble y avoir aucune solution...

L'Okane

Mes messages s'élèvent à : 248 
L'Okane
PNJ
Jeu 25 Juin - 11:28
Wild land
Il en a fallu des semaines pour arriver au dénouement de cette histoire et pourtant, de nombreuses choses restent encore étrangement mystérieuses. Mais grâce au courage de Dakota Calvin, d'Ashton Calvin et de Leïla Thorn, les parfumeurs de Lilca ont réussi a créer l'antidote pour contrer le parfum. Grâce à cela, de nombreux Changelings ont pu être délivrés de cette stase étrange qui les coupait de leur alter égo et qui les rendait à moitié fous de douleur de part cette perte. Ces trois-là ont rendu une grande faveur aux Changelings, car le temple dans lequel ils ont été cherchés les ingrédients nécessaires à la préparation du remède est connu pour être dangereusement atypique. La communauté Changeling leur est d'ailleurs considérablement redevable et pour cela, elle s'engage à leur fournir leur aide si cela devenait nécessaire. Dangereuse proposition n'est-ce pas ? Mais un Changeling sans sa bête, n'est qu'un fou en devenir. Nombreux ont pu le voir durant ce mois de mars et nombreux sont ceux à en avoir payé le prix malheureusement.

Par contre, beaucoup de choses restent à déterminer, notamment en ce qui concerne le chimiste : Kévin Loog. Ce dernier affirme avoir agi par pur esprit de vengeance en représailles de la mort de son aimée. Effectivement, lors de son interrogatoire, il a spécifié que cette dernière s'adonnait visiblement à des expériences sur les hommes-bêtes comme elle les appelait et que l'un d'eux ait eu raison d'elle. Le souci, c'est que malgré la propension du suspect à n'impliquer personne, la formule décortiquée du parfum s'est révélée bien trop complexe pour l'intelligence du chimiste, ce qui veut dire qu'il n'est pas celui qui l'a mis au goût du jour, seulement celui qui a remplacé le parfum. Alors qui a créé la formule ? Est-ce encore un coup de l'organisation qui a agit dans l'ombre lors des problèmes avec les Psychiques ? Ou alors est-ce quelqu'un d'autre qui aurait aussi une dent contre les Changelings ? Les questions se posent une nouvelle fois et restent de nouveau sans réponse, laissant alors les autorités ronger leur frein. En tout cas, une fois encore, la communauté Changeling et particulièrement l'entreprise Lilca remercie grandement Jeremiah Jones et Skylar Lloyd pour leur traque couronnée de succès.

Quant à l'avenir de l'entreprise Lilca... Ce dernier semblait compromis jusqu'à ce que son PDG Rhydian Riks se souvienne de ce cadeau étrange de la tombola de l'été dernier. Se demandant comment utiliser le génie de cette carte, il a eu l'idée de demander quelque chose pour son entreprise. Le but n'était pas d'effacer ce qui venait de se passer, bien au contraire. Les erreurs, même les pires permettent d'avancer. Alors il a demandé que les communautés Changeling et non Changeling lui donnent une seconde chance de leur présenter le nouveau parfum. Et lors de la seconde conférence de presse, l'Alpha a lui-même testé le produit, leur montrant qu'il changeait de forme sans souci. Quelques personnes du public se sont même portées volontaires pour le tester à leur tour et alors que la formule leur permettait de se parfumer sans être bloqué dans une forme, un soulagement profond a parcouru l'assemblée, concluant ainsi que le PDG n'avait été que la victime d'un mauvais esprit. Cependant, la confiance se mérite et l'Alpha compte bien prouver au monde que désormais, tout se passera sans accroc.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: